03.04.2014 à 20h30
Cinémathèque de la ville du Luxembourg, 17 place du Théatre, 2613 Luxembourg

Paths of Glory – Film et ciné-conférence

Cycle de films dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale
Paths of Glory – Film et ciné-conférence

Paths of Glory

Introduction par l’historien du cinéma Laurent Véray et projection du film

Jeudi 3 avril 2014

20h30

Introduction en français avec une traduction simultanée vers l’allemand

Film : vostf (En version originale anglaise sous-titrée en français)

La Cinémathèque de la Ville de Luxembourg et l’Institut Pierre Werner montrent dans le cadre d’une rétrospective à l’occasion de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale un classique du cinéma: « Paths of Glory » (USA 1958 | vostf | 86’ | R : Stanley Kubrick | Avec : Kirk Douglas, Adolphe Menjou, George Macready). La projection du film sera précédée par une introduction-conférence de Laurent Veray, historien du cinéma.

« La Première Guerre mondiale est l’événement matrice du 20e siècle, dont l’ampleur et les conséquences ont été considérables. Décennie après décennie, sa présence au sein de la société française, loin de diminuer, s’est au contraire accrue. 14-18 est devenue la métaphore des horreurs du siècle dans son ensemble. Cela, le cinéma l’illustre sans doute mieux qu’aucun autre art. Mobilisé pour ses ressources de captation de l’histoire, comme pour ses vertus pédagogiques, propagandistes et divertissantes durant le conflit lui-même, le cinéma est, depuis lors, la mémoire la plus sensible et la plus populaire de la Grande Guerre. » (Laurent Véray, La Grande Guerre au cinéma)

Le film

Paths of Glory ( en français: Les Sentiers de la Glorie) est un film pacifiste en noire et blanc, tourné par le réalisateur visionnaire Stanley Kubrick aux États-Unis. Le film est basé sur le roman homonyme, écrit en 1935 par Humphrey Cobb. L’action se déroule en 1916 au milieu des horreurs de la Première Guerre mondiale. Le général français Broulard (Adolphe Menjou) ordonne au General Mireau (George Macready) d’envoyer ses soldats sur une mission vouée à l’échec: ils sont censés de prendre une bastion allemande imprenable. Peu après le début de l’offensive, l’attaque s’immobilise. Le général Mireau donne l’ordre de tirer sur les rangs de ses propres soldats, pour les faire avancer. Mais les soldats d’artillérie refusent.  Mireau ouvre une procédure judiciaire devant le conseil de guerre dans le but de juger et fusiller les objecteurs pour le crime de la lâcheté.  Le colonel Dax (Kirk Douglas) qui était avocat avant la guerre, essaie de tout moyen de défendre ses soldats dans ce procès.

Tourné en 1957, le film faisait scandale à l’époque. En Belgique, les projections du films provoquaient des manifestations estudiantines. En France,  les instances de censure estimaient que le film sera compris comme une attaque à l’honneur de l’armée française, notamment de la généralité. Ce n’est pas avant la fin des années 70 qu’ont eu lieu les premières projections publiques dans l’hexagone.

« Le film fut longtemps interdit an France pour des raisons que l’on devine. Le portrait des généraux français est d’une extraordinaire férocité et l’exécution d’un réalisme impressionnant. L’un des meil- leurs films sur la guerre 14-18. » (Guide des films, Ed. Larousse)

« Le montage joue constamment sur des alternances de séquences où s’expriment des oppositions radicales : les intérieurs du château aux marbres blancs, où vivent très confortablement les généraux et où se tient le tribunal militaire, contrastent fortement avec la grisaille lugubre du no man’s land où combattent et meurent les simples soldats. Dans l’univers que dépeint Kubrick, il ne semble pas y avoir d’issue. » (Laurent Véray, La Grande Guerre au cinéma)

L’historien du cinéma français Laurent Véray, enseignant à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, expliquera le contexte historique et cinématographique du film.

Organisé par la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg en coopération avec l’Institut Pierre Werner.  

deutsch - contact - mentions légales