06.02.2020 à 19h00
Abbaye de Neumünster, 28, rue Münster, Luxembourg-Grund

La forêt de l’enfer dans l’Eifel – Lecture et entretien

La forêt de l’enfer dans l’Eifel – Lecture et entretien

La forêt de l’enfer dans l’Eifel

Steffen Kopetzky et Norbert Scheuer parlent de la Seconde Guerre mondiale

Lecture et entretien

Modération: Jérôme Jaminet
Jeudi 6 février 2020
19h00

Abbaye de Neumünster

En allemand

Tickets 10 € | 5 € | 1,50 € (Kulturpass) ici

 

Deux auteurs, deux livres, un même sujet : L’Eifel en 1944.

Steffen Kopetzky et Norbert Scheuer, deux écrivains allemands, lisent des passages de leur nouveau roman – « Propaganda » de Steffen Kopetzky (août 2019) et « Winterbienen » de Norbert Scheuer (juillet 2019) – qui thématisent tous les deux la Deuxième Guerre mondiale. Les deux invités s’entretiendront avec le critique littéraire luxembourgeois Jérôme Jaminet.

Dans Winterbienen, Norbert Scheuer parle d’un monde autant marqué par la destruction que par le désir d’un avenir pacifique. Alors que des bombardiers britanniques et américains survolent l’Eifel en janvier 1944, Egidius Arimond, qui à cause de son épilepsie ne peut pas porter les armes, est en danger. Le roman Propaganda de Steffen Kopetzky s’étend sur les années 1944 à 1971 et raconte entre autres la bataille de la forêt de Hürtgen en novembre 1944.

 

Propaganda

En 1944, John Glueck part à la guerre dans une Allemagne sombre, dans l’Eifel (les Ardennes allemandes). Il y a peu de temps encore, il était étudiant à New York, passionné par la culture allemande de ses ancêtres ; puis, en tant qu’officier au Sykewar, le service de propagande de l’armée américaine, il rencontre en France son idole, Ernest Hemingway. Glueck part dans la forêt de  Hürtgen près d’Aix-la-Chapelle pour lui, un lieu apparemment dérisoire mais néanmoins ardemment défendu par la Wehrmacht. Il découvre les mystères de la forêt alors que débute une des plus grandes catastrophes de la Seconde Guerre mondiale : la « Bataille de la forêt de Hürtgen » qui a fait plus de 15 000 morts. Qu’est-ce qui peut encore sauver John Glueck? Son camarade Van, l’Indien Seneca ? Ses connaissances en allemand ? Un miracle ?

 

Winterbienen

Janvier 1944: Alors que des bombardiers britanniques et américains survolent l’Eifel en janvier 1944, Egidius Arimond, qui à cause de son épilepsie ne peut pas porter les armes, est en danger. Non seulement il transporte des réfugiés juifs au-delà de la frontière dans des ruches spécialement préparées comme aide à l’évasion, mais il se retrouve également empêtré dans des histoires de femmes. Dans Winterbienen, Norbert Scheuer raconte avec intensité, sensibilité et précision un monde autant marqué par la destruction que par le désir d’un avenir pacifique. Son roman se trouvait sur la shortlist du Prix du livre allemand en 2019.

 

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner

Avec le soutien de neimënster

deutsch - contact - mentions légales