02.05.2018 à 20h30
Cinémathèque de la Ville de Luxembourg

50 ans 68 – « Der Polizeistaatsbesuch » et « Nicht löschbares Feuer »

50 ans 68 – « Der Polizeistaatsbesuch » et « Nicht löschbares Feuer »

« Der Polizeistaatsbesuch » & « Nicht löschbares Feuer »

Projections de films

Mercredi 2 mai 2018 Ÿ
20h30

Cinémathèque de la Ville de Luxembourg Ÿ

En allemand

Entrée: 3,70 € / 2,40 €

www.luxembourg-ticket.lu

 

Der Polizeistaatsbesuch – Beobachtungen unter deutschen Gastgebern

RFA 1967 | vo | 44’ | Documentaire de : Roman Brodmann

Initialement, le réalisateur Roman Brodmann souhaitait tourner un film léger et ironique : un documentaire pour le SDR sur la visite du shah en République fédérale d’Allemagne durant l’été 1967. Cependant, les événements l’ont rattrapé : à Berlin, les étudiants de l’Université libre préparent des protestations en diffusant des informations sur le régime autocratique et inique du Shah. Enfin, le 2 juin 1967, un coup de feu part lors des manifestations devant l’opéra de Berlin. L’étudiant Benno Ohnesorg est victime de violences policières.

Brodmann est le seul à avoir capturé ce moment fatidique – un moment qui restera dans l’histoire comme le prélude de la révolte étudiante allemande. Ainsi, son film est devenu un document d’archive unique, un portrait clairvoyant de la société ouest-allemande avant 1968.

 

Nicht löschbares Feuer

RFA 1969 | vostang | 25’ | c | Documentaire de : Harun Farocki

En 1968, Harun Farocki est expulsé de l’Académie du Cinéma de Berlin avec dix-sept autres étudiants pour activités rebelles. Un an plus tard, le film « Nicht löschbares Feuer » a été réalisé, le film agit-prop allemand le plus important contre la guerre du Vietnam.

« Un traité sur la production de napalm, la division du travail et la conscience déterminée par d’autres, un film d’une austérité brechtienne, instructif dans le style, coupant dans la diction : Ce documentaire illustre bien le rigorisme pédagogique des années 68 mais nous permet aussi de mieux comprendre le fonctionnement de toute une époque : l’homogénéité de la compréhension et de l’action qui devient une unité évidente pour plusieurs générations. » (Klaus Kreimeier, Die Zeit)

 

L’historienne Meike Vogel (Université de Bielefeld) présentera les deux films.

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner en coopération avec la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg et le Tageblatt

deutsch - contact - mentions légales