01.03.2013 à 18:30
Abbaye de Neumünster, Salle José Ensch, 28, rue Münster, Luxembourg-Grund

Alberto Manguel – Lecture « Un amant très vétilleux » et « Un retour » et entretien

Lecture et entretien en français. Organisé par l'Institut Pierre Werner avec le soutien du Centre Culturel de Rencontre Neumünster.
Alberto Manguel – Lecture « Un amant très vétilleux » et « Un retour » et entretien

.

Alberto Manguel

Lecture « Un amant très vétilleux » et « Un retour »

et entretien avec William Irigoyen

vendredi, 1er mars 2013.
18h30.. 

L’auteur

Alberto Manguel est né à Buenos Aires en 1948. Fils d’un diplomate argentin, il passe son enfance en Israël. Sa gouvernante lui apprend l’anglais et l’allemand, puis l’espagnol. 
Il sait déjà lire à l’âge de quatre ans et passe, pour des raisons médicales, la majeure partie de son temps seul avec ses livres. plus

 

Un amant très vétilleux | Un retour

 

..

Dans Un amant très vétilleux, un employé des bains-douches de Poitiers, Vasanpeine, mène une insolite existence. Il est soumis, dans le cadre de sa profession, à la permanente tentation de saisir, par quelque fissure propice, des détails aléatoires des corps dénudés venus s’exhiber à leur insu dans les cabines des bains-douches. Perplexe avant que de se découvrir troublé, il notait dans ses cahiers (dont des extraits apparaissent dans le texte) des impressions plus en plus… ardentes. Cette vocation de voyeur tranquille trouva un moyen de se sublimer en la personne d’un très exotique photographe japonais  installé à Poitiers. Cet homme, providentiel, initie le héros du roman à son art et aux différentes techniques de reproduction de l’image. Anatole Vasampeine recompose, à partir des fragments illisibles des corps nus “capturés” dans l’enceinte des bains-douches, le corps entier de l’insaisissable Eros en personne.  Hélas, tel Icare, Vasanpeine, s’était par trop approché de ce divin soleil.

Dans le deuxième roman, Un retour, un homme revient à Buenos Aires après trente ans d’exil. Il y croise les spectres du passé. Dans une ville minérale, ses camarades disparus surgissent tels des fantômes pour infliger le châtiment de la mémoire à celui qui a fui devant la répression de la dictature.Plus sur ses écrits

 

Revue de presse

07.12.2010 FranceCulture

09.03.2011 – LePoint.fr

04.03.2013 – Luxemburger Wort

A l’issue de la lecture, Alberto Manguel s’est entretenu avec William Irigoyen, présentateur de ARTE Reportage:

plus

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner avec le soutien du Centre Culturel de Rencontre Neumünster

 

deutsch - contact - mentions légales