30.03.2010 à 18h30
Abbaye de Neumünster, Salle Krieps 28 rue Münster 2160 Luxembourg

Welcome

Regards partagés - L'Europe et ses migrants : Cycle de films 1/5
Welcome

.

Welcome

.

Lundi, 30.mars.2010
18h30

.

Abbaye de Neumünster, Salle Krieps

Entrée libre

.

.

Black Rider
Pepe Danquart, D, 1992, vostf, 12’
Le racisme au quotidien : une femme d’un certain âge insulte un jeune homme de couleur dans un tramway. Ce n’est que lors du contrôle qu’il réagit aux attaques.
Oscar du meilleur court-métrage 1994

Welcome
Philippe Lioret, F, 2009, vo, 110’
Bilal, 17 ans, a quitté son pays natal, l’Irak, peu après que sa petite amie a émigré en Angleterre. Pour la revoir, Bilal a traversé toute l’Europe au cours d’un périple invraisemblable. Mais son voyage est brutalement interrompu à Calais, au bord de la mer du Nord. Impossible pour lui d’aller plus loin. Au beau milieu d’un hiver glacial, trente-deux kilomètres séparent Bilal de la côte anglaise. Toutefois, des nageurs téméraires ont déjà prouvé à maintes reprises, depuis l’année 1875, que la Manche, l’une des routes maritimes les plus fréquentées du monde avec 500 bateaux par jour, peut être franchie à la nage. Même par Bilal ? Sans hésiter, le garçon se rend à la piscine de la ville pour s’entraîner. Il y fait la connaissance de Simon, le maître-nageur, à qui il finit par confier ses intentions. Simon se lie d’amitié avec Bilal et il lui apprend le crawl en cachette. Outre la natation, c’est la situation des migrants clandestins en France qui est au centre du film.
La réussite de Welcome, sa faculté à rendre évidente l’aspiration de Bilal à franchir la mer et la résolution de Simon à l’aider, tient aussi aux acteurs. Vincent Lindon incarne comme personne aujourd’hui la solitude, le désarroi, le désenchantement… Kurde à peine anglophone, sans expérience d’acteur, Firat Ayverdi fait preuve de l’aisance indispensable devant la caméra… Welcome est le dernier d’une portée de films sur le sujet de l’immigration clandestine. Le film de Philippe Lioret se distingue de ses prédécesseurs par son projet, mené à bien, de placer le spectateur aux côtés du candidat au voyage et de l’obliger à se poser la question du jour : ‹ Que ferais-je, moi, à la place de Simon ? › (Thomas Sotinel, Le Monde)
Prix Lux du Parlement Européen 2009

.

Organisé par l’IPW en collaboration avec le CCRN

.

deutsch - contact - mentions légales