01.04.2010 à 18h30
Abbaye de Neumünster, Salle Krieps, 28 rue Münster 2160 Luxembourg

Tous les autres s’appellent Ali

Regards partagés - L'Europe et ses migrants : Cycle de films 3/5
Tous les autres s’appellent Ali

.

Tous les autres s’appellent Ali

.

Jeudi, 01 avril 2010
18h30
.

Abbaye de Neumünster, Salle Krieps

Entrée libre

.

.

Padam, padam
Juan Manuel Carrasco, E, 2007, vallstf, 12’
Pilar fait la connaissance d’un jeune homme d’origine croate ayant besoin d’un nouveau permis de séjour via une agence matrimoniale.

Tous les autres s’appellent Ali 
Rainer Werner Fassbinder, D, 1974, vostf, 89’
L’Allemagne des années 1970 : Dans un café fréquenté par des travailleurs immigrés, Emmi, veuve d’une soixantaine d’années, fait la connaissance d’Ali, un Marocain plus jeune qu’elle. Ils vivent ensemble pendant quelque temps chez Emmi, puis finissent par se marier pour régulariser leur situation. Les enfants d’Emmi, ses voisins, ses collègues sont tous scandalisés par cette union. Le couple, victime du racisme quotidien de leur entourage, est mis à l’écart. La situation s’améliore malgré tout avec le temps, mais d’autres problèmes au sein même du couple les attendent.
« Au fond, Tous les autres s’appellent Ali, est un film qui lutte contre l’exclusion, mais avec ses moyens, ceux du cinéma (…). Ces intrusions du réel et de l’histoire nourrissent constamment la fiction qui ne devient jamais film à thèse mais reste fidèle au désir de l’auteur de tourner un beau mélodrame avec deux personnages de cinéma inhabituels. Et, au bout du compte, Fassbinder réussit l’essentiel : rendre l’invraisemblable évident. »
(Erwan Higuinen, Libération avril 1997)

.

Organisé par l’IPW en collaboration avec le CCRN

.

 

deutsch - contact - mentions légales