30.03.2011 à 20:30

Magic Mirror, place André Malraux, Thionville (France)

L’éloge des frontières?

Dans le cadre du festival Des frontières et des Hommes
Organisé par la Ville de Thionville en partenariat avec l'IPW

L’éloge des frontières?

Cette rencontre-débat, animée par Sandrine Devaux, directrice adjointe de l’IPW et directrice du festival, a confronté le philosophe Régis Debray au géographe Michel Foucher.

Alors que le géographe sillonne la planète pour observer, au-delà des frontières qui s’érigent et de celles qui s’estompent, les usages que font les hommes des zones frontières, le philosophe pourfend l’idéologie «sans frontières» et réhabilite les limites, signes du sacré et sources de vie. En revendiquant l’urgence d’un «devoir de frontière», il rappelle que tout ce que nous avons de plus sacré dans l’héritage de Clovis ou de Robespierre «reste encoffré à Paris dans une armoire blindée». De même, l’espace public devrait être aujourd’hui mieux délimité afin d’éviter les incursions intempestives des vies privées qui s’échappent des téléphones portables. Alors, les frontières utiles pour se connaître et mieux se projeter ?

Si le géographe doit toujours regarder «derrière la colline » (Clausewitz) et le romancier derrière « la toile du tableau » (Kundera), que peut faire le citoyen pour échapper aux travers de la mondialisation ? Régis Debray répond par un éloge du frontalier, «loustic, tire-au-flanc inventif, plus éveillé que les engourdis de l‘Hinterland».

Programme du Festival

Revue de presse

Quotidien du 29.06.2011

Telerama du 12.01.2011

Le Monde du 15.12.2011

 

 

deutsch - contact - mentions légales