01.06.2021 à 19h00
Abbaye de Neumünster, 28, rue Münster, Luxembourg-Grund

« Le gouvernement luxembourgeois en exil et la découverte du concept de démocratie » – Présentation de livre

« Le gouvernement luxembourgeois en exil et la découverte du concept de démocratie » – Présentation de livre

« Le gouvernement luxembourgeois en exil et la découverte du concept de démocratie »

Entretien avec André Linden et Sonja Kmec

Mardi, 1er juin 2021
19h00

Abbaye Neumünster

En allemand

Entrée libre

Prière de réserver par mail : billetterie@neimenster.lu ou par téléphone : +352  26 20 52 444

Le port du masque est obligatoire pendant toute la durée de l’événement.

 

Dans son livre « Luxemburgs Exilregierung und die Entdeckung des Demokratiebegriffs » (« Le gouvernement luxembourgeois en exil et la découverte du concept de démocratie »), qui sera publié en avril 2021 dans le cadre d’une coopération entre capybarabooks et Editions forum, André Linden montre l’émergence progressive du concept de « démocratie » comme valeur directrice dans les déclarations du gouvernement luxembourgeois en exil pendant la Seconde Guerre mondiale.

Au début, après l’invasion des troupes nazies au Luxembourg, ce sont d’autres valeurs directrices auxquelles le gouvernement en exil se référait dans ses prises de position : Il s’agissait de liberté, d’indépendance, de souveraineté nationale – il ne s’agissait pas de démocratie. Toutefois, au cours de l’année 1941, les liens avec les Alliés ont permis au terme « démocratie » de s’imposer progressivement. Dans l’esprit de la Charte de l’Atlantique, qui prétendait s’appliquer à tous les peuples du monde, les réalisations sociopolitiques de la période de l’entre-deux-guerres au Luxembourg ont été utilisées comme preuve d’une tradition démocratique. En ce qui concerne l’ordre d’après-guerre, le droit du Luxembourg à exister et l’égalité démocratique des petits États ont été soulignés. La comparaison de la Grande-Duchesse Charlotte en tant que dirigeante démocratique avec la princesse Ermesinde du Moyen-Âge avait également pour but de donner une profondeur historique au récit de la démocratie luxembourgeoise.

Dans son livre riche de sources, l’auteur montre comment le gouvernement en exil a découvert le concept de démocratie en tant que catégorie efficace pour l’affirmation de soi de la propagande luxembourgeoise. L’exil est ainsi devenu un lieu d’apprentissage de la démocratie. André Linden présentera son livre en conversant avec l’historienne Sonja Kmec.

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner en coopération avec capybarabooks et Editions forum

Avec le soutien de la Fondation CANDIDA (sous l’égide de la Fondation de Luxembourg)

deutsch - contact - mentions légales