11.07.2013

Katja Lange-Müller

Lange-Müller

 

Katja Lange-Müller est née en 1951 à Berlin-Est, dans le quartier de Lichtenberg. Après avoir été renvoyée de son lycée pour “comportements contraires à l’idéologie socialiste”, elle travaille quatre ans à l’imprimerie et à la rédaction du journal Berliner Zeitung. Elle suit parallèlement une formation de typographe, puis travaille six ans comme aide-soignante au service de psychiatrie de l’hôpital berlinois de la Charité. De 1979 à 1982, elle étudie la littérature à Leipzig. De 1982 à 1983, elle séjourne à Oulan-Bator, en Mongolie, où elle travaille dans une usine de tapis. À son retour en RDA, elle obtient un poste de lectrice d’édition au Altberliner Verlag. En 1984, elle passe à Berlin-Ouest où elle réside aujourd’hui.

Elle publie son premier livre Wehleid. Wie im Leben, en 1986, chez Fischer. Suivent Kasper Mauser. Die Feigheit vorm Freund (KiWi, 1988) et Verfrühte Tierliebe (KiWi, 1995) qui est financé par le fond littéraire allemand de la ville de Darmstadt. Son dernier livre Böse Schafe (KiWi, 2007) a été traduit en plusieurs langues, dont le français (Vilains moutons, 2008 – ed. Laurence Teper).

Son œuvre a été récompensée par de nombreux prix littéraires, dont le prix Ingeborg-Bachmann en 1986, le prix Alfred-Döblin en 1995, le Berliner Literaturpreis en 1996, le Prix littéraire Wilhelm-Raabe en 2008 et le prix Kleist en 2013. Elle a également été finaliste du très renommé Deutscher Buchpreis en 2007 avec son livre Böse Schafe.

 

 

deutsch - contact - mentions légales