03.03.2020 à 19h00
Abbaye de Neumünster, 28, rue Münster, 2160 Luxembourg-Grund

Haine sur Internet: récit d’un piège suffocant – Myriam Leroy « Les yeux rouges »

Haine sur Internet: récit d’un piège suffocant – Myriam Leroy « Les yeux rouges »

Haine sur Internet: récit d’un piège suffocant

Myriam Leroy « Les yeux rouges »

Caroline Mart s’entretient avec Myriam Leroy, journaliste, chroniqueuse et écrivaine belge

Mardi 3 mars 2020

19h00

Abbaye de Neumünster

En français

Entrée 10 € | 5 € | 1,50 € (Kulturpass)

Tickets ici

+352 26 20 52-444

 

L’auteure belge Myriam Leroy, finaliste du prix Goncourt du premier roman 2018 avec « Ariane », sera l’invitée de l’Institut Pierre Werner. Elle parlera de son deuxième roman « Les yeux rouges ». La soirée sera modérée par Caroline Mart.

Dans ce roman âpre, où la narratrice ne se dessine qu’au travers d’agressions accumulées, de messages insistants, où l’atmosphère étouffante s’accentue à mesure que la dépossession se transforme en accusation, Myriam Leroy traduit avec justesse et brio l’ère paradoxale du tout écrit, de la violence sourde des commentaires et des partages, de l’humiliation et de l’isolement, du sexisme et du racisme dressés en meute sur le réseau.

« Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de toute évidence, je ne le connaissais pas, mais lui savait fort bien qui j’étais. »

Une jeune femme reçoit un message sur Facebook. C’est l’amorce d’un piège suffocant à l’heure du numérique, quand la fatalité n’a d’autre nom qu’un insidieux et inexorable harcèlement.

 

Dans ce livre fort, dur, implacable qu’est « Les yeux rouges », Myriam Leroy dénonce l’ère de l’agression anonyme et humiliante du harcèlement virtuel. (Le Soir)

« Myriam Leroy dépeint avec brio la mécanique glaçante du harcèlement en ligne, cet autre visage de la misogynie. » (Anne Laffeter: Le Nouveau Magazine littéraire)

« Un deuxième opus qui confirme le talent de cette auteure. » (Françoise Feuillet: Avantages)

 

Interview

Interview avec Myriam Leroy sur France Inter, 14.08.2019

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner

en collaboration avec l’Ambassade de Belgique,

avec le soutien de CID Fraen an Gender, Bee Secure et neimënster.

deutsch - contact - mentions légales