13.12.2021 à 19h00
Abbaye de Neumünster, 28, rue Münster, Luxembourg-Grund

Anja Hirsch: «Was von Dora blieb» – Lecture et entretien

Anja Hirsch: «Was von Dora blieb» – Lecture et entretien

Anja Hirsch: « Was von Dora blieb » 

Lecture et entretien 

Modération: Georg Mein
Lundi, 13 décembre 2021 
19h00

Abbaye de Neumünster 

En allemand

Entrée libre

Événement « COVID-Check » 

 

Une grand-mère et sa petite-fille – et un siècle entier en Allemagne. 

Isa est en pleine crise conjugale. Profondément blessée, elle s’enfuit au lac de Constance. Dans ses bagages se trouvent de vieilles lettres et des journaux intimes de son énigmatique grand-mère Dora. Pour supprimer la douleur, elle se plonge dans l’histoire de sa grand-mère : dans les années 1920, Dora a étudié avec le fils du mineur Frantek et l’extravagant Maritz au Bauhaus de la Ruhr, l’actuelle école Folkwang. Une amitié intense se transforme en un triangle amoureux. Plus tard, Dora se marie avec un directeur administratif d’I.G. Farben. On n’en parlait presque pas dans la famille d’Isa. Quel rôle le grand-père d’Isa a-t-il joué pendant la Seconde Guerre mondiale ? Et pourquoi son père a-t-il fréquenté l’une des fameuses écoles de Napola ? Plus Isa se plonge dans l’histoire de sa famille, plus sa vision de Dora devient claire – et d’elle-même.

 

Anja Hirsch, née en 1969 à Francfort-sur-le-Main, a étudié l’allemand et la musicologie à Fribourg-en-Brisgau et au Canada et a obtenu un doctorat en études allemandes à l’université de Bielefeld en 2006. Elle travaille en tant que journaliste indépendante pour des médias nationaux (notamment Deutschlandfunk, FAZ, WDR) en se concentrant sur le secteur culturel, dans des critiques et des interviews. Elle a également été membre de jurys professionnels (Rolf-Dieter-BrinkmannStipendiumHOTLIST : Les meilleurs livres des maisons d’édition indépendantes) et vit à Unna« Was von Dora blieb » est son premier ouvrage. 

Georg Mein, né à Hambourg en 1970, est professeur de littérature allemande moderne à l’Université du Luxembourg. Il a obtenu son doctorat de la Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität Bonn en 1999 avec la thèse «Die Konzeption des Schönen. Der ästhetische Diskurs zwischen Aufklärung und Romantik: Kant – Moritz – Hölderlin – Schiller» (La conception de la beauté. Le discours esthétique entre les Lumières et le Romantisme : Kant – Moritz – Hölderlin – Schiller). Après son doctorat, il est allé à l’université de Bielefeld, où il a travaillé comme assistant de recherche auprès de Klaus-Michael Bogdal et a été habilité en 2006 sur Und «wozu Leser in dürftiger Zeit. Literarische Bildung und soziokulturelle Milieus» (Et pourquoi lecteurs en temps dérisoire. Éducation littéraire et milieux socioculturels). La même année, il a été appelé à l’Université du Luxembourg, où il est depuis lors professeur d’études littéraires allemandes modernes. Depuis 2013, George Mein est doyen de la Faculté de linguistique et littérature, sciences humaines, arts et éducation de l’Université du Luxembourg. 

 

Commentaires de presse : 

«Sans pathos ni sentimentalisme, Anja Hirsch sait condenser l’histoire contemporaine et familiale dans ses envolées et ses fracas d’une manière fidèle à la réalité et pleine de suspense.»

Frankfurter Allgemeine Zeitung, Lerke von Saalfeld (21. Juli 2021) 

 

«Ce qui distingue le roman d’Anja Hirsch, c’est qu’il ne se contente pas de maintenir le suspense à travers tous les niveaux temporels, mais qu’il s’interroge en même temps sur lui-même et sur ses pairs.»

Westdeutsche Allgemeine Zeitung, Britta Heidemann  

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner en collaboration avec l’Université du Luxembourg

Soutien: neimënster

deutsch - contact - mentions légales