06.12.2021 à 19h00
Abbaye de Neumünster

100 ans de Stanisław Lem – Soirée littéraire en langue luxembourgeoise en hommage au grand écrivain polonais de science-fiction

100 ans de Stanisław Lem  – Soirée littéraire en langue luxembourgeoise en hommage au grand écrivain polonais de science-fiction

100 ans de Stanisław Lem

Soirée littéraire en langue luxembourgeoise en hommage au grand écrivain polonais de science-fiction

avec Guy Berg et Roland Meyer
Lundi, 06 décembre 2021
19h00

Abbaye de Neumünster

En langue luxembourgeoise

Entrée libre

Prière de vous inscrire: formulaire en ligne 

Événement « COVID-Check »

À l’occasion du 100e anniversaire du célèbre écrivain polonais de science-fiction Stanisław Lem (1921-2006), l’association polska.lu présente la première traduction du conte de Lem en luxembourgeois et l’enregistrement audio qui l’accompagne. Le linguiste, diplomate, traducteur, chercheur et auteur luxembourgeois Guy Berg a traduit en luxembourgeois la nouvelle « Comment Erg l’automorph terrassa le blêmard ». Il est extrait de l’ouvrage « Contes inoxydables » (Bajki robotów) (1964). Guy Berg animera la soirée. Il présentera Stanisław Lem et ses textes ainsi que l’auteur, musicien et performeur Roland Meyer (*1963), qui lira l’histoire courte de Lem.

Stanisław Lem est né le 12 septembre 1921 à Lviv, et a vécu en dernier lieu à Cracovie, où il est décédé le 27 mars 2006. À partir des années 1950, Lem a travaillé comme écrivain indépendant à Cracovie. Alliant l’ingéniosité poétique au pouvoir de la spéculation et à une compréhension théorique des problèmes futurs, il s’est très tôt tourné vers le genre de la « science-fiction ». Stanisław Lem est l’un des auteurs polonais les plus primés du 20ième siècle. Ses œuvres ont été adaptées au cinéma à de nombreuses reprises et traduites en 52 langues.

L’ouvrage « Contes inoxydables » (1964) est un recueil de nouvelles de science-fiction. Elles sont écrites dans le style des contes de fées classiques avec la particularité qu’elles se déroulent dans le monde des robots. Dans l’histoire « Comment Erg l’automorph terrassa le blêmard », par exemple, il y a un roi, une princesse, un méchant (le blêmard) et un robot courageux. A celui qui réussira à retrouver le méchant, le roi promet son royaume et offre sa fille en récompense. Mais malheureusement, le sauveteur n’est pas non plus exempt de tout reproche …

 

Organisé par l’association polska.lu en coopération avec l’Institut Pierre Werner et neimënster

Avec le soutien de l’Institut Polonais de Bruxelles et du ministère de la Culture du Grand-Duché de Luxembourg

deutsch - contact - mentions légales