13.03.2019 à 18h30
Cinémathèque, 17, Place du Théâtre, Luxembourg-Centre

The Waldheim Waltz – Film – LUX Filmfest

The Waldheim Waltz – Film – LUX Filmfest

The Waldheim Waltz

Mercredi 13 mars 2019
18h30

Cinémathèque

Version originale sous-titrée en français

Tickets ici

 

Dans le cadre du Luxfilmfest

 

La séance sera précédée d’un cocktail à 18h ouvert au public et suivie d’un débat avec Gregor Schusterschitz, Ambassadeur d’Autriche au Luxembourg

 

The Waldheim Waltz

Autriche 2018 | vostf | 93′ | de Ruth Beckermann

Pendant la campagne présidentielle autrichienne de 1986 qui l’a mené à la présidence, Kurt Waldheim, ancien Secrétaire général de l’ONU, se voit reprocher son passé nazi. Lieutenant de la Wehrmacht de 1941 à 1945, il est soupçonné d’être complice de crimes contre l’humanité et d’avoir participé à la déportation de Juifs en Grèce occupée. Armée de l’une des toutes premières caméras vidéo, Ruth Beckermann filme dans les rues de Vienne les échanges entre partisans et opposants de Waldheim qui scandent « Waldheim, nein ! », sans succès. En revenant trente ans plus tard sur ce scandale, elle lie cet épisode historique à la politique autrichienne actuelle.

Entièrement composé d’archives et de vidéos tournées par Ruth Beckermann au milieu des années 1980, The Waldheim Waltz constitue un retour très personnel sur ce que la cinéaste appelle « la dernière grande illusion des Autrichiens : croire qu’ils ont été les premières victimes des nazis ». D’une grande actualité, le film part d’un épisode de l’après-guerre en Autriche avec l’histoire des médias – de la deuxième guerre mondiale aux « faits alternatifs » dans l’âge des « post-vérités ».

 

La bande-annonce du film:

 

Echo dans la Presse:

« Les meilleurs documentaires historiques sont ceux qui font office à la fois de capsule d’un passé soigneusement préservé et de mise en abîme avec les préoccupations présentes dominant l’esprit collectif, au rythme frénétique d’une actualité en surchauffe de manière permanente. Waldheims Walzer est indubitablement de ceux-là, grâce au choix très judicieux des documents d’archives qu’il a su déterrer et de la sincérité de son indignation face à une situation jugée intenable, au moins avec le bénéfice de la sagesse rétrospective. » Tobias Dunschen, Critique Film, 17/02/2018

 

Biographie de la realisatrice:

Fille de survivants de la Shoah, Ruth Beckermann est née en 1952 à Vienne. Après des études de journalisme et d’histoire de l’art à Vienne, à Tel Aviv et à New York, elle soutient sa thèse de doctorat en philosophie en 1977. Elle travaille en tant que journaliste en Autriche et cofonde la maison de distribution de films Filmladen en 1978. Pendant cette période, elle tourne ses premiers films qui traitent souvent des histoires juives de perte et d’identité. Son documentaire À l’Est de la guerre (1996) jouait un rôle central dans le démontage du mythe de la « bonne Wehrmacht ». Son documentaire The Dreamed Ones (2016) a été présenté au Luxembourg City Film Festival en 2018.

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner en coopération avec: Luxfilmfest, Vertretung der Europäischen Kommission in Luxemburg

deutsch - contact - mentions légales