17.02.2016

Alexandre Sokourov

Sokourov

Alexandre Sokourov est né en 1951 dans le village de Podorvikha, au cœur de la région d’Irkoutsk en Russie. Il termine des études d’histoire à l’université de Gorki en 1975 et sort diplômé de la faculté de mise en scène du VGIK (la grande école du cinéma moscovite) en 1979.

Malgré cela, ses premiers travaux sont énormément critiqués par ses professeurs, Sokourov étant le plus souvent taxé d’anti-soviétique. Son premier long métrage, La voix solitaire de l’homme, est ainsi tourné en 1978 mais ne sort sur les écrans qu’en 1987. Le même sort attend une bonne partie de son œuvre – documentaires, courts et longs-métrages confondus – pendant 10 ans.

Pourtant, le jeune Sokourov s’attire les éloges d’un autre grand censuré Russe, le cinéaste Andrei Tarkovski. Grâce à lui, il intègre les studios « Lenfilm » de Leningrad mais ses films restent néanmoins souvent invisibles dans son pays natal, Sokurov avouant faire ce qu’il veut, que le public et la critique le suivent ou pas.

C’est grâce au superbe Mère et fils (1997) qu’il réussit à se faire connaître sur la scène internationale. Les films qui suivront ne feront que consolider la place nouvelle de Sokourov parmi les plus grands réalisateurs contemporains. Son long métrage Faust remporte le Lion d’Or à la 68e édition de la Mostra de Venise en 2013.

 

deutsch - contact - mentions légales