31.01.2019 à 18h00
MUDAM, 3, Park Dräi Eechelen, Luxembourg-Kirchberg

Face au présent – Conférences, tables rondes, lectures

Face au présent – Conférences, tables rondes, lectures

Face au présent

S’engager face aux enjeux de notre temps

Conférences, tables rondes, lectures

Avec e.a. Florence Aubenas, Alexis Nouss, Armin Petras, Leyla Rabih, Camille de Toledo, Najem Wali

Jeudi 31 janvier 2019
18h00-23:59

MUDAM

Langues: DE/FR/LU

Entrée libre

 

Dans le cadre de la Nuit des Idées 2019

 

Comment, individuellement et collectivement, parvenir à « faire face » à ce que l’époque requiert ? Face aux crises et aux grandes urgences de notre temps, que signifie « être engagé » ? Quelles formes l’engagement prend-il au Luxembourg, dans la Grande Région et à l’international ? Qui sont ces individus qui s’engagent et pourquoi choisissent-ils de le faire ? Pour répondre à ces questions, toutes et tous sont conviés à assister à une série de courtes conférences menées par des personnalités internationales et à participer activement à des tables rondes thématiques avec plus de 20 orateurs qui viendront partager leurs expériences en tant qu’individus engagés pour des causes qui leur semblent essentielles. La nuit se termine avec des lectures, un silent disco et un come together au café.

Programme Nuit des idées 2019

19h00
Mot des partenaires 
Par Suzanne Cotter, Directrice du Mudam

19h15
Conférence inaugurale (FR)
Parler au-delà de nous
Par Camille de Tolédo (écrivain et fondateur de la platerforme de production Mittel-Europa)
Introduction par Valérie Deshoulières (directrice du Centre culturel franco-allemand / Institut français de Saarbrücken)

20H15 & 21H00
Tables rondes participatives: ouvertes à tous ! 2 séquences de 14 tables rondes participatives de 45 minutes
Avec, entre autres, les orateurs d’honneur : Florence Aubenas (FR), Alexis Nouss (FR), Armin Petras (DE), Leyla-Claire Rabih (DE)
Mais aussi les intervenants : Eryn Aleksandrova (FR), Pierre Baillieux (FR), Franz Bittner (DE), Frédérique Buck (FR), Guy Cambianca (FR), Mylène Carrière (FR), Julie Conrad (DE), Fabienne Dimmer (DE), Marianne Donven (DE), Marc Elvinger (FR), Luciano Fratini (DE), Matthieu Gatipon-Bachette (FR), Eugen Georg (DE), Marion Guth (FR), Lynn Harles (DE), Sophie Langevin (FR), Tom Nisse (FR), Karine Paris (FR), Pitt Pirrotte (DE), Claudie Reyland (DE), Marc Scheer (DE), Norry Schneider (DE), Chloé Hélène Schneider (FR), Lucie Wahl (DE), … (sous réserve de modifications)

En français ou allemand

21h45-22h30
Conférence de clôture (DE)

Par Najem Wali (écrivain et journaliste indépendant irakien)
Introduction par Diane Krüger (directrice adjointe de l’Institut Pierre Werner et représentante du Goethe-Institut)

Programme spécial

20H00-23H00 (toutes les 30 min)
LECTURES – 
QUELLE MÉMOIRE ET QUEL AVENIR ?
Pour cette soirée dédiée aux défis de notre temps, les comédiens Aude-Laurence Biver, Denis Josselin et Sophie Langevin, aux côtés des metteurs en scène Armin Petras et Leyla-Claire Rabih qui, pour l’occasion, liront leur propres textes, proposent de découvrir les articles de presse, manifeste ou essais des auteurs invités tels que Camille de Tolédo, Najem Wali ou encore Florence Aubenas. Ces lectures s’articulent autour de la notion d’engagement et des différentes formes qu’elle peut prendre.

20h00-22h30
Workshop – Public jam playground : Face à la technologie!

Par Herrmutt Lobby

20h00-23h00
Silent disco
Avec Les Brunettes

23h00-00h00
Mudam café
LIVE SET

Avec Herrmutt Lobby

Les espaces d’exposition seront exceptionnellement ouverts jusqu’à 22h00. Pour les gourmands, la cuisine au Mudam Café est ouverte jusqu’à 23h30 et le foodtruck Amore al Dente, jusqu’à minuit sur le parvis du Mudam.

Un aperçu de la soirée:


Orateurs d’honneur

Najem Wali est né en 1956 à Basra, en Irak. En 1980, après l’éclatement de la guerre Iran-Irak, il a fui en Allemagne de l’Ouest. Wali a fait des études de langues et littératures allemandes à l’université de Hambourg. En 1987, il a déménagé à Madrid pour étudier la littérature espagnole. Najem Wali  travaille comme auteur et journaliste, e.a. pour le quotidien arabe « Al Hayat » et les journaux allemands « Süddeutsche Zeitung », « Die Zeit » et « Spiegel ». En 2014, il a obtenu le « Prix Bruno-Kreisky » qui récompense l’engagement dans le domaine des droits de l’homme pour son roman  « Bagdad Marlboro ». Actuellement, il travaille comme professeur de littérature allemande à l’université Salahaddin à Erbil.

Leyla Rabih est metteur et scène et directrice du Grenier Neuf à Dijon. Elle travaille comme metteur en scène en Allemagne et en France en axant son travail autour des écritures contemporaines. Depuis 2011, en tandem avec le traducteur Frank Weigand, elle dirige la collection « Scène », qui propose chaque année cinq pièces d’auteurs contemporains de langue française traduites en allemand. Depuis 4 ans, elle travaille sur la Syrie, et sur la question de la traduction. En 2018 elle présente notamment son spectacle « Chroniques d’une révolution orpheline », d’après des textes de Mohammad Al Attar, à la MC93.

Camille de Toledo (1976) est un essayiste et écrivain français. En 2004, il obtient la bourse de la Villa Médicis. Il est l’auteur de textes mêlant les écritures et les genres dont « Visiter le Flurkistan » (PUF, 2008), « Le Hêtre et le Bouleau » (Seuil, 2009), « L’Adieu au XXe siècle » (2002) et « Vies pøtentielles » (Seuil, 2011). Depuis son installation à Berlin, il œuvre à « une extension du domaine de l’écriture » notamment par des narrations matérielles, plastiques, reliant tous les langages : visuels, sonores, vidéo. Il crée, pour ces narrations matérielles, une « plateforme » de production, le projet Mittel-Europa à travers lequel il invite des chercheurs, des historiens, des théoriciens de l’art, à travailler avec lui, pour inventer, à plusieurs voix, les « avenirs de nos habitations. »

Florence Aubenas est journaliste et reporter de guerre. De 1986 à 2006 elle travaille à « Libération » et devient grand reporter. Elle couvre de nombreux événements au Rwanda, au Kosovo, en Algérie, en Afghanistan et en Irak, ainsi que plusieurs grands procès en France. En 2005, lors d’un reportage en Irak, elle est retenue en otage pendant plusieurs mois. En 2009, elle s’installe à Caen et mène l’enquête sur la France des travailleurs précaires. De cette expérience naît le livre Le Quai de Ouistreham. En 2012, elle rejoint « Le Monde », et couvre le conflit Syrien en tant qu’envoyée spéciale.

Armin Petras grandit à Berlin-Est. Après des études de mise en scène à la Hochschule für Schauspielkunst Ernst Busch à Berlin il travaille aux différents théâtres à travers l’Allemagne. À partir de 2006 il a dirigé pendant sept saisons le Maxim-Gorki-Theater Berlin. De 2013 à 2018 il a assumé les tâches de direction au Schauspiel Stuttgart. À part son travail de metteur en scène, Petras est connu en tant qu’auteur de pièces de théâtre sous le pseudonyme de Fritz Kater. Depuis la saison 2018/19 Armin Petras travaille comme metteur en scène au Theater Bremen aussi qu’au Deutsches Theater Berlin et au Théâtre National de Luxembourg.

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner en coopération avec: Goethe-Institut, Institut français du Luxembourg,  Institut français de Saarbrücken, MUDAM

Avec le soutien du Fonds culturel franco-allemand

deutsch - contact - mentions légales