10.10.2017 à 19h00
Abbaye de Neumünster, 28 rue Münster, Luxembourg-Grund

Autour de Monique et Claude Lévi-Strauss

Autour de Monique et Claude Lévi-Strauss

Autour de Monique et Claude Lévi-Strauss

Entretien de Monique Lévi-Strauss et Emmanuelle Loyer avec Norbert Campagna (Université du Luxembourg)

Mardi 10 octobre 2017
19h00

Abbaye de Neumünster

En français

Entrée 10 € | 5 € | 1,50 € (Kulturpass)

Tickets : www.neimenster.lu / +352 26 20 52-444

 

Cette rencontre mettra en relation Monique Lévi-Strauss, veuve de Claude Lévi-Strauss (1908-2009), et Emmanuelle Loyer, biographe de ce célèbre anthropologue français. Norbert Campagna, professeur associé à l’Université du Luxembourg et professeur au Lycée Hubert-Clément à Esch-sur-Alzette, mènera le débat. A l’occasion de cet entretien, Monique Lévi-Strauss évoquera son enfance, décrite dans son livre « Une enfance dans la gueule du loup » (Editions du Seuil), paru en 2014. Cette autobiographie est née après une visite à Luxembourg, en novembre 2012 en raison de la manifestation de l’IPW dédiée à Anita Albus, peintre, écrivain et amie de Monique Lévi-Strauss. Lors d’un dîner, Monique Lévi-Strauss a raconté son histoire, et l’un des invités lui a proposé de l’accompagner à Prüm, où elle avait passé une partie de son enfance, le lendemain. Cette excursion a déclenché son envie d’écrire. « Si j’avais été perspicace, j’aurais prévu qu’un jour une nouvelle génération s’intéresserait à la vie quotidienne pendant la guerre. Je n’ai pas anticipé, je n’ai pas écrit en 1945. Rentrée en France, personne pour m’écouter, on voulait tourner la page. J’ai donc attendu presque soixante-dix ans avant de livrer mes souvenirs décharnés. » Le livre est paru au Seuil dans la série „La Librairie du XXIe siècle“ en août 2014 et a été loué par la critique française. L’histoire de son enfance se lit comme un témoignage : il s’agit du destin d’une enfant belge, fille d’une mère juive, que l’on force à vivre dans l’Allemagne nazie de 1939 à 1945. En effet, son père a contraint sa famille à s’installer à Prüm, une petite ville au nord-ouest de la Rhénanie-Palatinat, à quelques kilomètres des frontières belge et luxembourgeoise. Ainsi, il a mis en danger non seulement sa fille Monique et son petit frère, mais aussi sa propre épouse. Quel était l’objectif du père ? Il voulait vivre en harmonie avec ses idées pacifistes et a même admiré les signes extérieurs du régime nazi. La suite de la soirée sera consacrée à la vie et l’œuvre du mari de Monique, Claude Lévi-Strauss, dont les intervenants parleront avec la biographe de ce dernier, Emmanuelle Loyer („Grandes biographies“, 2015 Flammarion).

 


Revue de presse luxembourgeoise

Le Quotidien (12.10.17) et le Tageblatt (18.10.17) ont publié des articles sur l’intervention de Monique Lévi-Strauss.


Emmanuelle Loyer est historienne et lauréate du Prix Fémina essai 2015. Elle a fait ses études à l’ ENS (Ecole normale supérieure) à Fontenay-Saint-Cloud avant d’obtenir son Agrégation d’histoire et de devenir professeur d’histoire contemporaine à Sciences Po Paris. Historienne de l’histoire culturelle contemporaine notamment, Loyer est responsable, avec Jeanne Lazarus (CSO, Sciences Po) et Ivan Jablonka (Paris XIII), du séminaire des doctorants en littérature et sciences sociales.

Norbert Campagna, né en 1963, est docteur en philosophie habilité à diriger des recherches. Il est professeur-associé à l’Université du Luxembourg et professeur aux Lycée de Garçons Esch et Lycée Classique Echternach. Il est, par ailleurs, président du Comité d’Ethique des Hôpitaux Robert Schuman. Il est l’auteur de 26 livres et a obtenu un Trophée de l’Ethique pour ses recherches sur l’éthique de la sexualité.

 

 

Des impressions de la soirée avec  Monique Lévi-Strauss, Emmanuelle Loyer et Norbert Campagna (retrouvez l’intégrale de la soirée dans la médiathèque) :

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner

avec le soutien de neimënster

deutsch - contact - mentions légales