20.10.2012
Abbaye de Neumünster, 28 rue Münster, Luxembourg-Grund

Rencontres Européennes du Luxembourg – L’Europe et les rêves des jeunes – Débat

Rencontres Européennes du Luxembourg – L’Europe et les rêves des jeunes – Débat
Les Rencontres Européennes du Luxembourg

L’Europe et les rêves des jeunes

Samedi 20 octobre 2012
Compte-rendu

 

 

 

 


Ouverture : Alvin Sold, président des Rencontres européennes de Luxembourg

 

Il y a 61 millions de jeunes en Europe (15-24 ans), dont 22,5% sont au chômage.

Ces taux varient d’un pays à l’autre : 55,46% en Grèce, 52,9% en Espagne, 34,7% au Portugal et « seulement » 18,3% au Luxembourg.

La parole est donnée à cette jeunesse et à son désarroi.

 

La situation de la jeunesse et de l’Europe

Pierre-Henri Tavoillot, professeur à l’Université Paris Sorbonne et président du Collège de Philosophie, appelle de ses vœux une politique des « âges de la vie » permettant de refaire de l’Europe un rêve.

 

 

Helmut Willems, professeur de sociologie à l’Université de Luxembourg, dresse le portrait de la jeunesse d’aujourd’hui et des difficultés auxquelles elle est confrontée.

 


Des expériences individuelles : table ronde animée par Eddy Caekelberghs

Sven Clément, étudiant, représentant du Parti Pirate Luxembourgeois :

« Pourquoi est-ce que les jeunes devraient s’engager dans un parti dirigé par des vieux hommes aux cheveux blancs dans des costumes cravates ? »

 

Abdelhak Chenouili (Be): enseignant, membre de Ras El Hanout,
Sven Clément (Lu): étudiant, représentant du Parti Pirate luxembourgeois,
Kathleen Hischler (De): chercheuse, membre de Fraternité 2020,
Vincent Laurent (Fr): membre de Génération précaire,
Marlene Schick-Witte (De): étudiante, membre d’Edudrame et
Marie Schneider (De): porte-parole de Erasmus Student Network Deutschland,
partagent leurs expériences et désirs pour l’avenir.

 

Quelle Europe pour les générations futures ? 

« Il y a peut-être un avenir pour l’Europe et sa jeunesse » Guillaume Duval


Guillaume Duval
, rédacteur en chef de la revue Alternatives économiques, dresse le portrait de la situation économique européenne au regard de celles des Etats-Unis et de la Chine.

Selon lui, « vu de Mars ou de la Lune, s’il y a une zone qui devrait paraître pouvoir s’en sortir relativement aisément et avoir des perspectives relativement stables et favorables dans le monde, c’est plutôt l’Europe »

 

 

Claude Turmes, député européen luxembourgeois et vice-président du groupe des verts, estime quand à lui que « c’est nous-mêmes et les rapports de forces politiques en Europe qui créent les problèmes ».

 

 

Manifestation organisée par l’Institut Pierre Werner et les Rencontres Européennes de Luxembourg, avec le soutien de la Ville de Luxembourg et du CCRN.

 

 www.relux.lu

Organisé par l’Institut Pierre Werner en collaboration avec les Rencontres Européennes de Luxembourg et la Ville de Luxembourg et avec le soutien du CCRN

deutsch - contact - mentions légales