25.11.2013 à 18h30
Abbaye de Neumünster, Salle E. Dune, 28 rue Münster Luxembourg - Grund

Le rayonnement de Colpach – Conférences avec Catherine Gravet et Gaby Sonnabend

Conférences avec Catherine Gravet et Gaby Sonnabend
Le rayonnement de Colpach – Conférences avec Catherine Gravet et Gaby Sonnabend

.

Le rayonnement de Colpach

Conférences avec Catherine Gravet et Gaby Sonnabend

Lundi, 25 novembre 2013
18h30.

Abbaye de Neumünster, Salle E. Dune

En français et en allemand
Entrée libre

.

.

Colpach est un village luxembourgeois, proche de la frontière belge, où se trouvait la résidence d’Emile et d’Aline Mayrisch. Ils en ont fait un centre de rencontres et de rayonnement européen. Ce nom est devenu un symbole du rapprochement entre les peuples d’Europe et plus particulièrement de France et d’Allemagne. Dans le cadre du cycle « Esprit de Colpach », l’Institut Pierre Werner en coopération avec Le cercle d’Amis de Colpach consacre une soirée à l’histoire mouvementée autour du château de Colpach et de son rayonnement.

Presse luxembourgeoise

Un article dans le Luxemburger Wort paru le 27/11/2013

 

Les Mayrisch et la Belgique – Conférence de Catherine Gravet


Catherine Gravet fait des études de philologie romane à l’Université libre de Bruxelles. Après ses études elle enseigne le français et la littérature belge à l’étranger (Maroc, Espagne, Italie, Hongrie). De retour en Belgique, elle enseigne dans le secondaire pour rejoindre ensuite l’Université de Mons où elle donne des cours de langue française, d’encyclopédie de la traduction, de littératures belge et francophone. En 2006, elle soutient sa thèse: « Un parcours d’écrivain au XXe siècle : Alexis Curvers et ses relations littéraires » à l’Université de Metz sous la direction de Pierre Halen.

Parmi ses publications figurent : « Alexis Curvers. Journal Intime ». Edition, notes et commentaire de Catherine Gravet (Metz, Université Paul Verlaine-Metz, Centre de recherche Écritures, coll. Recherches en littérature, 3, 2010) et Marie Delcourt-Curvers et Aline Mayrisch de Saint-Hubert. « Correspondance ». Edition de Catherine Gravet et Cornel Meder. Préface et notes de Catherine Gravet (Luxembourg, Publications nationales, 2008).

 

Pierre Viénot, la famille Mayrisch et le Luxembourg – Conférence de Gaby Sonnabend

Gaby Sonnabend est née en 1971 en Allemagne. L’historienne est conservatrice au Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg. Elle a fait des études d’histoire à l’Université de Bonn ainsi qu’à l’Université Paris-Sorbonne où elle a consacré sa thèse de doctorat au résistant et diplomate français Pierre Viénot, beau-fils d’Emile Mayrisch (Pierre Viénot (1897-1944): Ein Intellektueller in der Politik, Oldenbourg-Verlag, 2005). Ceci éveille chez elle un intérêt particulier pour le Grand Duché de Luxembourg, où elle fera des recherches et fréquentera le Musée d’Histoire de la Ville. Pendant quelques années, elle enchaîne des collaborations avec plusieurs musées et fondations : Musée de la Communication à Francfort, Mémorial de Caen, etc. Avant d’occuper le poste de conservatrice à Luxembourg, Gaby Sonnabend est conservatrice au Musée de la Résistance et de la Déportation à Besançon. Actuellement elle travaille sur une exposition célébrant le centenaire de la Croix-Rouge et participe à la réflexion sur les réaménagements de la collection permanente prévus pour 2016.

 

Pierre Viénot

Pierre Viénot, résistant et diplomate français, est né en 1897 à Clermont (Oise). En 1915, il s’engage dans l’armée. Il est plusieurs fois blessé notamment lors de la bataille de la Somme. Cela n’entame en rien sa détermination. Après la guerre, il termine ses études et s’inscrit à la faculté de droit. En 1920, il entre au cabinet du maréchal Lyautey, résident général français au Maroc.

Dans les années 20, Pierre Viénot effectue plusieurs séjours linguistiques en Allemagne afin de préparer le concours d’entrée au Quai d’Orsay. Il conçoit l’idée de former une association franco-allemande, ce qui sera le Comité franco-allemand de documentation d’information (CFAID) aussi appelé le Comité Mayrisch, fondé à Luxembourg en 1926 et patronné par Emile Mayrisch. Il rencontre d’ailleurs Andrée Mayrisch, qu’il épouse en 1929. Le CFAID ouvre deux bureaux, dont l’un est dirigé par Pierre Viénot à Berlin. Pierre Viénot restera en Allemagne de 1923 à 1929. A la suite de quoi, il écrira son ouvrage « Incertitudes allemandes » qui paraîtra en 1931. En 1942, il s’engage dans la Résistance et, en 1943, il rejoint le général de Gaulle à Londres. Dès lors il est l’ambassadeur de la France libre auprès du gouvernement britannique. En 1944, il est emporté par une crise cardiaque.

.

Organisé par l’Institut Pierre Werner en collaboration avec le Cercle des amis de Colpach et avec le soutien du Centre Culturel de Rencontre Neumünster

.

deutsch - contact - mentions légales