29.11.2012

Joachim Kalka

Kalka

m

Joachim Kalka, né en 1948, vit comme critique littéraire et traducteur à Stuttgart. L’Académie de langue et de poésie de Darmstadt lui décerne le Johann-Heinrich-Voß-Preis pour son travail de traduction en 1996, et l’élit comme membre l’année suivante. En 2009, il intègre également l’Académie bavaroise des Beaux Arts.

Parmi ses nombreuses traductions compte-on les œuvres d’Angela Carter, Guillermo Cabrera Infante, Arthur Machen, Peter Matthiessen, Martin Amis, Russell Hoban, Gilbert Sorrentino, Jean-Noel Pancrazi, John Maynard Keynes, Leon Blum, G.K. Chesterton, A.J. Liebling, Jean Giraudoux et Christopher Isherwood.

Lui-même écrivain, il a notamment publié Die Katze, der Regen, das Totenreich, Ehrfurchtsnotizen (Ed. Berenberg, 2012), Dialekt, Dialekte (Série Valerio 13/2011, Ed. Wallstein, 2011), Hoch unten. Das Triviale in der Hochkultur (Ed. Berenberg, 2008) etPhantome der Aufklärung. Von Geistern. Schwindlern und dem Perpetuum mobile (Ed. Berenberg, 2006).

h

deutsch - contact - mentions légales