27.06.2017

Ingrid Gilcher-Holtey

Ingrid Gilcher-Holtey

 

Prof. Dr. Ingrid Gilcher-Holtey, née en 1952 à Witten, est une historienne contemporaine allemande. Elle obtient son doctorat après avoir écrit sa thèse sur Karl Kutsky (parue aux éditions Siedler en 1986) à Heidelberg et sa qualification pour l’enseignement supérieur à Freiburg, où elle aborde le sujet de mai ’68 (éditions Suhrkamp). Depuis 1994, elle est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Bielefeld.

Les thèmes de recherche d’Ingrid Gilcher-Holtey sont l’histoire des mouvements internationaux de l’année 1968, l’histoire des intellectuels (notamment en France et en Allemagne) et la sociologie culturelle de Pierre Bourdieu. Actuellement, elle réalise un travail de recherche sur les mouvements internationaux de la critique de la mondialisation. Gilcher-Holtey était professeur invitée à la Maison des Sciences de l’Homme (MSH-Paris), à l’Université Paris VIII – Vincennes, à Science Po Paris (Chaire Alfred Grosser), à l’Université Paris X – Nanterre, au St Antony’s College Oxford, à l’Institut National d’Histoire de l’Art Paris et au Centre de sociologie Paris (CSE/EHESS). Elle est membre du jury de l’Institut Universitaire de France (IUF), membre associé du Centre de sociologie européenne Paris (CSE/EHESS), membre du Comité international d’évaluation scientifique de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH-Paris) et membre du conseil scientifique de l’Université franco-allemande de Sarrebruck.

Elle est auteure de « 1968. Eine Zeitreise » (éditions Suhrkamp, 2008), « Eingreifendes Denken. Die Wirkungschancen von Intellektuellen » (éditions Velbrück, 2007) et a publié « 1968 ? Eine Wahrnehmungsrevolution » (éditions Oldenbourg, 2013) et « Voltaire. Die Affäre Calas » (éditions Insel, 2010). Dernièrement, Gilcher-Holtey a publié un recueil intitulé « Eingreifende Denkerinnen. Weibliche Intellektuelle im 20. und 21. Jahrhundert » (éditions Mohr Siebeck, 2015).

deutsch - contact - mentions légales