08.01.2014 à 18h30
Ciné Utopia - 16, avenue de la faïencerie, L-1510 Luxembourg

HEIMAT – Avant-Première en présence d’Edgar Reitz

Entretien avec le réalisateur Edgar Reitz et projection du film
HEIMAT – Avant-Première en présence d’Edgar Reitz

 

HEIMAT
1. Chronique d’un rêve
2. L’exode

Projection du film en avant-première, suivi de l’entretien entre Edgar Reitz et Guy Helminger, 

Mercredi 8 Janvier 2014
18h30

 

 

 

En coopération avec le Ciné Utopia, l’Institut Pierre Werner organise une soirée cinématographique autour du prologue issu de la légendaire trilogie HEIMAT. Chronique d’un rêve et L’exode, réalisés en 2013, seront projetés sur grand écran au Ciné Utopia. A la suite de la projection, Edgar Reitz, le réalisateur, s’entretiendra avec Guy Helminger, écrivain luxembourgeois (« Neubrasilien ») et présentateur sur RTL Luxembourg.

Sur le film

HEIMAT, même ceux qui n’ont pas vu les 54 heures de feuilleton télévisé ou les trois volets sortis au cinéma, savent que le cinéaste Edgar Reitz a consacré plus de trente ans de sa vie à la réalisation de ces films qui retracent l’histoire de l’Allemagne, de 1900 aux années 2000, par le prisme d’une famille originaire de ce village imaginaire de Schabbach. Evènement national, lors de sa diffusion à la télévision dans les années 80, HEIMAT a été traduit depuis en plusieurs langues. A la fin du troisième volet, qui s’arrêtait à la réunification allemande, Edgar Reitz avait dit que l’aventure était achevée. Et voilà que dix ans après, un quatrième Heimat déboule sur nos écrans. Préhistoire de la saga de la famille Simon, cet opus de quatre heures est un tour de force cinématographique qui se dévore d’un souffle. D’une beauté et d’une intelligence rares, le film, tourné dans un noir et blanc somptueux, parfois illuminé d’une touche de couleur, est un hymne à la force des rêves et au courage des hommes simples.

Le 28 août dernier, HEIMAT : Chronique d’un rêve et L’exode a été projeté pour la première fois lors de la 70ème édition de la Mostra de Venise dans la catégorie Hors compétition.

 

Synopsis du film

C’est entre 1842 et 1844 que se déroule l’histoire de la famille Simon dans le village de Schabbach, minuscule hameau de la province de Hunsrück, située entre la Rhénanie et le Palatinat. Johann est le père forgeron, Margret la mère, Lena la fille ainée, Gustav et Jakob les fils, Jettchen et Florinchen leurs futures épouses.

Les coups du destin risquent de détruire cette famille mais c’est une histoire de courage et de foi en l’avenir.
Des dizaines de milliers d’Allemands, accablés par les famines, la pauvreté et l’arbitraire des gouvernants, émigrent en Amérique du Sud. « Un sort meilleur que la mort, ça peut se trouver partout ».

Jakob Simon, le cadet, lit tous les livres qu’il peut se procurer, il étudie les langues des Indiens d’Amazonie. Il rêve d’un monde meilleur, d’aventure, de dépaysement et de liberté. Il décide d’émigrer au Brésil.
Le retour de son frère Gustav du service militaire dans l’armée prussienne déclenche une série d’évènements qui met à rude épreuve l’amour de Jakob et bouleverse son existence.

Biographie du réalisateur 

EDGAR REITZ, né en 1932 à Morbach dans le Hunsrück, en Allemagne, est un auteur-réalisateur proche de l’avant-garde musicale, littéraire et cinématographique. Il est devenu célèbre pour ses films sur la vie quotidienne contemporaine de ses concitoyens dans le Hunsrück, avec les films « HEIMAT ». Il a travaillé 25 ans à cette trilogie et la durée totale fait plus de 54 heures. Il étudie à Munich à partir de 1952. En 1957, il fonde sa société de production. En 1963, il crée avec Alexander Kluge, l’Institut du Cinéma à Ulm. Il enseigne à la Staatliche Hochschule für Gestaltung (École supérieure d’Art) à Karlsruhe.

Pour plus d’informations sur Edgar Reitz : cliquez ici

Presse 

06.01.14_Luxemburger Wort

10.01.14_Le Quotidien_Rencotre

10.01.14_Le Quotidien

11.01.14_Zeitung vum L.Vollek

13.01.14_Tageblatt

15.01.14_Tageblatt

 

Bande-annonce en allemand sous-titrée en français :

 

Bande-annonce n°2 :

 

 

Presse 

« Est-il bien raisonnable de passer environ quatre heures d’un film en noir et blanc dans un trou rhénan du XIXe siècle, entouré de paysans qui crèvent la faim et de hobereaux très en retard sur leur époque ? La réponse est oui, absolument. », « Heimat » : un petit village allemand et ses rêves d’ailleurs, Le Monde, 22.10.21013

« Un film d’une rare beauté et d’une énergie romanesque captivante. », le Figaroscope, 22.10.13

« Sur la manière de filmer tant les paysages que les métiers, l’anodin que les instants d’éternité, le film offre de superbes moments. », Télérama, 23.10.13

« Heimat », chronique au très long cours d’un village allemand, Le Monde, 8.11.13

« Heimat, l’œuvre qui a réconcilié les Allemands avec leur Histoire« , Les Inrocks, 23.10.13

Le réalisateur Edgar Reitz, père du monstre “Heimat” : “En démocratie, il est impossible de séparer le mal du bien”, Télérama, 26.10.13

Dossiers sur Heimat :

ARTE cliquez ici

Goethe Institut cliquez-ici

Reportage radio 

« L’humeur vagabonde« , France Inter, 22.10.13

Photos : cliquez ici

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner en partenariat avec le Ciné Utopia

en collaboration avec l’Université Populaire Sarreguemines Confluences et les cinémas Forum, la Ville de Sarreguemines, la médiathèque communautaire/la VHS et Filmhaus Saarbrücken

deutsch - contact - mentions légales