26.01.2015 à 19h00
Institut Pierre Werner (Abbaye de Neumünster), Salle J. Ensch, 28 rue Münster, Luxembourg-Grund

Hatice Akyün – Lecture et entretien

Hatice Akyün – Lecture et entretien

Hatice Akyün

Lecture de « Verdammte anatolische Bergziegenkacke » et « Ich küss dich, Kismet » suivie d’un entretien avec Janina Strötgen (Tageblatt)

Lundi 26 janvier 2015
19h00

Abbaye de Neumünster, Salle J. Ensch

Entrée: 10 € | 5 €
En allemand

Vivre avec un coeur allemand et une âme turque, ainsi se reconnait la journaliste et écrivaine turco-allemande Hatice Akyün. Née en Anatolie, elle émigre à l’âge de trois ans avec sa famille en Allemagne où elle réside depuis. L’auteure s’interroge dans ses oeuvres sur son appartenance culturelle : est-elle une jeune turque intégrée dans la société allemande ou bien perçue, une fois en Turquie, comme une allemande ?

A la différence de ses deux premiers livres, Hatice Akyün essaie de retracer dans son nouvel ouvrage son expérience de citoyenne allemande de retour dans son pays d’origine. Douée d’un indéniable sens de l’humour, elle dissèque les disparités culturelles entre ses deux pays sans pour autant renier ses origines ni sa patrie d’adoption.

Suite à la violente polémique déclenchée en 2010 par les thèses controversées du politicien, économiste et banquier social-démocrate Thilo Sarrazin, Hatice Akyün quitte l’Allemagne pour la Turquie. Une fois arrivée à Istanbul et avec la ferme intention de partir à la recherche de ses racines et de son identité, elle prendra rapidement conscience de la distance qui la sépare de la femme turque.
A l’image de ses chroniques publiées dans le quotidien berlinois « Tagesspiegel », la jeune femme décortique dans son dernier livre le contraste étonnant entre son passé allemand et son présent turc. En débouche une réflexion et une autocritique sans concession.

Hatice Akyün, lauréate du Prix de l’intégration de Berlin 2011, lira le 26 janvier 2015 des extraits de ses deux derniers livres. Cette lecture sera suivie d’un entretien avec la journaliste Janina Strötgen (Tageblatt).

[ Extrait de « Ich küss dich, Kismet » (en allemand) ]
[ Extrait de « Verdammte Anatolische Bergziegenkacke » (en allemand) ]

Tickets disponibles sur le lien suivant

Organisé par l’Institut Pierre Werner

en coopération avec le Goethe-Institut Brüssel
avec le soutien de Neimënster et CID Femmes

                          

deutsch - contact - mentions légales