18.10.2016 à 19h00
Salle J. Ensch, Abbaye de Neumünster, 28, rue Münster, Luxembourg-Grund

Didier Reynders – L’UE : Quel projet pour demain?

Didier Reynders – L’UE : Quel projet pour demain?

L’UE : QUEL PROJET POUR DEMAIN ?

Crise économique et sociale, crise migratoire, crise sécuritaire, crise des valeurs : quelles réponses l’UE peut-elle apporter aux citoyens ?

Mardi, 18 octobre 2016

19h00

Abbaye de Neumünster

En français avec traduction simultanée en allemand

inscription par email: info@ipw.lu

A l’occasion de la session du Conseil des affaires générales de l’Union européenne à Luxembourg, le 18 octobre prochain, M. Didier Reynders, Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes de Belgique prononcera une conférence à l’Institut Pierre Werner sur le thème 

L’Union européenne : Quel projet pour demain ?
Crise économique et sociale, crise migratoire, sécuritaire, crise des valeurs : quelles réponses l’UE peut-elle apporter aux citoyens ?

Didier Reynders, né à Liège en 1958 est un homme politique belge. Après des études de droit à l’Université de Liège, il entre en politique sous l’impulsion de Jean Gol. Directeur général au département des pouvoirs locaux du ministère de la Région wallonne de 1985 à 1988, il prend la direction de la SNCB en 1986 avant de devenir président de la Société nationale des voies aériennes-Belgocontrol de 1991-1993. Parallèlement, il poursuit sa carrière politique en devenant conseiller communal à Liège. C’est ainsi qu’en 1992 il est élu à la Chambre et devient président du groupe PRL FDF (Parti réformateur libéral) en 1995.

Suite aux élections fédérales de 1999, il rejoint le gouvernement comme ministre des Finances, poste qu’il occupe sous six premiers ministres différents (du gouvernement Verhofstadt I au gouvernement Leterme II), sans discontinuer, jusqu’en 2011. C’est ainsi que Didier Reynders est devenu une des principales personnalités politiques belges. Le roi Albert II le désigne comme informateur, charge dont il démissionne le 15 juillet 2007.

Après de longues négociations, un gouvernement intérimaire est formé le 21 décembre 2007 sous la direction de Guy Verhofstadt, Premier ministre sortant. Reynders reste vice-Premier ministre, responsable des Finances, Réformes institutionnelles (conjointement avec Yves Leterme) et Réformes socioéconomiques. Il est reconduit dans les gouvernements successifs Leterme et van Rompuy. Durant la crise gouvernementale de 2011, il se voit confier brièvement la mission d’informateur. Charles Michel lui succède à la présidence du MR. Le 6 décembre 2011, il devient ministre fédéral des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes dans le gouvernement Elio Di Rupo ainsi que, depuis 2014, Charles Michel.

Revue de presse :

Interview de Didier Reynders par le Luxemburger Wort

Le Jeudi a commenté la soirée

La conférence de Didier Reynders à l’Institut Pierre Werner en vidéo:

Organisé par l’Institut Pierre Werner

en coopération avec l’Ambassade de Belgique au Luxembourg

avec le soutien de Neimënster

deutsch - contact - mentions légales