24.09.2018 à 19h00
Abbaye de Neumünster, 28 rue Münster, Luxembourg-Grund

Norbert Campagna & Franziska Martinsen : « Conceptions de l’Etat » – Entretien

Norbert Campagna & Franziska Martinsen : « Conceptions de l’Etat » – Entretien

« Conceptions de l’Etat en France »

Entretien de Norbert Campagna (Université du Luxembourg) et de Franziska Martinsen (Université Christian-Albrechts de Kiel)

Lundi 24 septembre 2018
19h00

Abbaye de Neumünster

En allemand et en français avec traduction simultanée

Entrée 10 € | 5 € | 1,50 € (Kulturpass)

Tickets : +352 26 20 52-444

 

La France est considérée à la fois comme le modèle de l’Etat absolutiste (Louis XIV), de l’Etat républicain (e.a. Constitutions de 1791 et 1793) et de l’Etat laïque (loi de 1905). Dans leur recueil « Staatsverständnisse in Frankreich » (« Conceptions de l’Etat en France »)(Editions Nomos, Baden-Baden, 2018), Norbert Campagna (Université du Luxembourg) et Franziska Martinsen (Universität Kiel) ont rassemblé une série d’articles qui traitent de ces différentes conceptions françaises de l’Etat.

Durant cette soirée, dans de courts exposés, les deux auteurs s’intéresseront plus particulièrement à deux femmes de lettres et philosophes et à leurs idées sur la notion d’Etat. Norbert Campagna traitera de la vision étatique de Christine de Pizan (1364-1430) et Franziska Martinsen abordera la pensée politique d’Olympe de Gouges (1748-1795).

Sven Seidenthal animera ensuite un débat entre les deux auteurs qui se demanderont si la laïcité à la française doit être considérée comme une chance, voire même une condition nécessaire pour la liberté, ou si elle ne représente pas plutôt une menace pour celle-ci.

 

 

Norbert Campagna, né en 1963, est docteur en philosophie habilité à diriger des recherches. Il est professeur-associé à l’Université du Luxembourg et professeur aux Lycée de Garçons Esch et Lycée Classique Echternach. Il est, par ailleurs, président du Comité d’Ethique des Hôpitaux Robert Schuman. Il est l’auteur de 25 livres et a obtenu un Trophée de l’Ethique pour ses recherches sur l’éthique de la sexualité.

Après des études de philosophie, de sciences politiques et de musicologie à l’Université Humboldt de Berlin, Franziska Martinsen obtient un doctorat en philosophie à l’Université de Bâle (Suisse) et l’habilitation à enseigner les sciences politiques par l’Université Leibniz de Hanovre en 2016. Elle y est chargée de cours pour l’Institut de sciences politiques. Actuellement, elle est aussi professeur vacataire à l’Université Christian-Albrechts de Kiel.

Sven Seidenthal, né en 1993 au Luxembourg, est un étudiant de Norbert Campagna. Il a commencé des études de philosophie à Paris en 2013 et a obtenu sa licence en cultures européennes mention philosophie à l’Université du Luxembourg en 2016. Il a ensuite effectué un master en philosophie contemporaine et moderne à l’Université du Luxembourg qu’il va obtenir durant l’été 2018.

Organisé par l’Institut Pierre Werner

avec le soutien de CID – Fraen an Gender et neimënster

deutsch - contact - mentions légales