10.11.2016 à 19h00
Abbaye de Neumünster, Salle J. Ensch, 28, rue Münster, Luxembourg-Grund

Elections en France: Comment re-démocratiser la démocratie? – Dialogue entre Michel Winock et Nicolas Roussellier

Elections en France: Comment re-démocratiser la démocratie? – Dialogue entre Michel Winock et Nicolas Roussellier

Elections en France: Comment re-démocratiser la démocratie?

Débat sur l’avenir des institutions avec Michel Winock, Nicolas Roussellier et Philippe Poirier

Jeudi, 10 novembre 2016
19h00

Abbaye de Neumünster

10 € / 5 €

en français

Tickets: www.neimenster.lu / +352 262052-444

« Monarchie républicaine » : la formule est courante en France pour désigner la vie de la Vème République. Un régime centré sur le pouvoir du Président de la République et rythmé par l’élection présidentielle et aujourd’hui fortement contesté. A moins d’un an de la prochaine échéance qui occupe tant les esprits français, pourra-t-on démocratiser en profondeur la démocratie en restant dans un cadre institutionnel identique ? Quelle est la pertinence de nos modèles de gouvernance, aujourd’hui placés sous le double feu de la mondialisation et de l’intégration européenne ?

Ce sont les questions que se poseront deux historiens et philosophes, Michel Winock, co-président du groupe de travail sur l’avenir des institutions avec Claude Bartolone et Nicolas Roussellier, dont le dernier essai La force de gouverner. Histoire du pouvoir exécutif (Gallimard) livre une belle réflexion sur l’histoire du pouvoir présidentiel et ses fondements républicains. La table ronde sera animée par Philippe Poirier, enseignant-chercheur à l’Université du Luxembourg.

Michel Winock, docteur ès lettre et agrégé d’histoire, est spécialiste de l’histoire de la république française. Actuellement professeur en histoire contemporaine à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages dont Voix de la liberté (2001) salué par l’Académie Française, Madame de Staël, prix Goncourt de la biographie (2010) et François Mitterand (2015). En 1978, il cofonde la revue l’Histoire afin de rendre accessible au grand public les meilleurs travaux de la recherche historique. Entre novembre 2014 et octobre 2015, il co-préside avec le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, un groupe de travail sur l’avenir des institutions, composé de parlementaires et d’universitaires. Au terme de cette analyse approfondie, le groupe a publié un rapport, préconisant 17 propositions pour réformer les institutions de la Cinquième République et « refaire la démocratie ».

Nicolas Roussellier est maître de conférences à Sciences Po, agrégé d’histoire et docteur habilité. Il a consacré ses recherches à l’histoire politique et notamment à l’histoire des transformations de la Troisième à la Cinquième République. Des recherches plus récentes portent sur l’histoire de la transformation du pouvoir exécutif en France du milieu du 19ème siècle jusqu’à Charles de Gaulle. Par ailleurs, Nicolas Roussellier a participé à plusieurs ouvrages collectifs sur l’histoire politique de la France, dont Les cultures politiques en France (1999), Demokratie in Deutschland und Frankreich 1918-1933/40 (Démocratie en Allemagne et en France 1918-1933/40, publié en 2002) et L’invention de la démocratie (2002). En outre, il a publié Le Parlement de l’éloquence (1997) ainsi que La Force de gouverner. Histoire du pouvoir exécutif (2015) distingué par le Prix Guizot de l’Académie française en 2016.

Philippe Poirier est enseignant-chercheur en science politique à l’Université du Luxembourg, habilité à diriger des recherches. Il est également professeur associé en science politique à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Paris-Sorbonne (Celsa) et au département Société, Liberté et Paix du Collège des Bernardins. Depuis juillet 2011, il est le titulaire de la Chaire de recherche en études parlementaires de la Chambre des Députés du Luxembourg. Depuis mai 2013, il est conseiller auprès du Groupe d’États contre la Corruption du Conseil de l’Europe, pour le volet parlementaire.

Organisé par l’Institut Pierre Werner

avec le soutien de neimënster

deutsch - contact - mentions légales