05.12.2011 à 09:00

Château de Sanem, Sanem (L)

60e anniversaire de la signature du traité CECA

Organisé par le CVCE en collaboration avec l'IPW
60e anniversaire de la signature du traité CECA

Le 18 avril 1951, le traité instituant la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) est signé à Paris par la France, la République fédérale d’Allemagne, l’Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas.

La gestion communautaire de l’industrie lourde, alors secteur clé de l’économie et base de l’industrie d’armement, doit empêcher tout conflit entre pays de l’Europe occidentale et faire émerger une troisième force dans le contexte de la guerre froide naissante.

La réussite de la CECA dépasse, finalement, de loin les simples bilans économiques et le vrai tour de force est la réconciliation franco-allemande seulement cinq ans après la fin du second conflit mondial.

Par ailleurs, l’importance de la CECA réside également dans l’influence qu’elle a exercée sur la forme des institutions communautaires.

Le CVCE (Centre Virtuel de la Connaissance sur l’Europe) et ses partenaires (Zentrum für europäische Studien Universität Trier, Asko Europa Stiftung, Institut culturel européen Pierre Werner, CIDEM et Animafac) ont  organisé, le 5 décembre 2011, au château de Sanem (Luxembourg) un séminaire trinational marquant le 60e anniversaire de la signature du traité CECA.

Il s’agissait, à travers les interventions de spécialistes des questions européennes, de revenir sur les mécanismes et le mode de fonctionnement des institutions communautaires en remontant à l’origine de leur création pour ainsi déterminer comment les institutions de la CECA ont servi de matrices aux institutions actuelles de l’Union européenne.

Le séminaire était ouvert aux étudiants de niveau Master (histoire contemporaine, sciences politiques, droit européen et plus généralement tout étudiant concerné par les études européennes) du Luxembourg, de France et d’Allemagne.

Programme >>

Deux articles sur le séminaire :

Commemorating the Treaty of Paris

What’sleft of the ECSC’s institutions

Compte rendu >>

 

deutsch - contact - mentions légales