31.05.2018 à 20h30
Cinémathèque de la Ville de Luxembourg

50 ans 68 – « Mad Punter », « Les Bulles du cardinal » et « Pano ne passera pas »

50 ans 68 – « Mad Punter », « Les Bulles du cardinal » et « Pano ne passera pas »

« Mad Punter »

« Les Bulles du cardinal »

« Pano ne passera pas »

Projections de films

Jeudi 31 mai 2018 Ÿ
20h30

Cinémathèque de la Ville de Luxembourg Ÿ

En français et en luxembourgeois

Entrée : 3,70 € / 2,40 €

www.luxembourg-ticket.lu

 

En conclusion, les films « Pano ne passera pas » et « Les Bulles du cardinal » de Ody Roos ainsi que le documentaire « Mad Punter » de Paul Hammelmann seront projetés, en présence de leurs réalisateurs.

 

Mad Punter

Luxembourg 1971 | vo | 19’| Réalisation : Paul Hammelmann

Sur les manifestations de 1971 à Diekirch, Esch-sur-Alzette et Luxembourg-Ville

 

Les Bulles du cardinal

France 1971| vo | 11’ | Réalisation : Ody Roos

Tourné au moment de l’occupation par des étudiants, en janvier 1969, du rectorat de la Sorbonne, où trône le célèbre portrait du cardinal de Richelieu par Philippe de Champaigne, ce reportage militant examine de manière critique la couverture médiatique du mouvement étudiant.

 

Pano ne passera pas

Luxembourg 1969 | vofr stang | 78’ | Réalisation : Ody Roos et Danielle Jaeggi | Avec : Philippe Doaire, Anne Kerlen

Les événements de Mai 68 à Paris vus par un monteur du service des actualités télévisées de l’ORTF : le film s’attache à montrer la manipulation de l’information. Mêlant documentaire et fiction, le film commence en avril 1968 et se termine le 31 décembre 1968. Le journaliste Philippe, syndicaliste CGT et militant communiste, est interprété par un comédien. Il sera le fil conducteur des événements montrés.

 

«…le témoignage le mieux informé et le plus fermement compris que le cinéma ‘normal’ ait donné sur les événements en question. » (Louis Seguin, Positif)

« Le langage révèle une intelligence de conception que l’on ne trouvait jamais dans ce genre de films et annonce une nouvelle manière de s’exprimer sur le temps présent qui va plus loin que celle de Godard. Voilà le cinéma libre et à la fois engagé. » (Tribune de Lausanne)

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner en coopération avec la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg, le Tageblatt et le CNA

deutsch - contact - mentions légales