17.02.2016 à 19h00
Ciné Utopia, 16, Avenue de la Faïencerie, Luxembourg

Francofonia. Le Louvre sous l’Occupation

Francofonia. Le Louvre sous l’Occupation

Francofonia. Le Louvre sous l’Occupation

Un film de Alexandre Sokourov

(F/D/NL 2015, 88 minutes, VOstfnl)

Mercredi, 17 février 2016
19h00

Ciné Utopia

8,80 € / 7,30 €

 

« Avec cette œuvre poétique et artisanale, Sokourov met en relief et en lumière, mieux qu’avec une pesante fresque historique, ce qui relie les époques et les hommes, les pays et les sensibilités : l’art comme lingua franca de la civilisation occcidentale. » lesinrocks.com

1940. Paris, ville occupée. Et si, dans le flot des bombardements, la guerre emportait La Vénus de Milo, La Joconde, Le Radeau de La Méduse ? Que deviendrait Paris sans son Louvre ?

Deux hommes que tout semble opposer – Jacques Jaujard, directeur du Louvre, et le Comte Franz Wolff-Metternich, nommé par l’occupant nazi à la tête de la commission allemande pour la protection des œuvres d’art en France – s’allient pour préserver les trésors du Musée. Au fil du récit de cette histoire méconnue, méditation humaniste sur l’art, le pouvoir et la civilisation, Alexandre Sokourov nous livre son approche très personnelle du Louvre.

Le célèbre cinéaste russe, Alexandre Sokourov (Lion d’Or de la Mostra de Venise 2011 pour son Faust) dessine dans un mélange d’images d’archives et de reconstitutions un portrait passionnant du Louvre – commenté par lui-même en voix off. Ici, le film est conçu essentiellement comme un essai artistique et non comme un simple documentaire historique.

La première mondial du film a eu lieu au Festival International du Film de Venise 2015.

 

Trailer Francofonia

 

« Une déambulation émouvante dans le Louvre, d’hier et d’aujourd’hui. Et, au-delà, une réflexion sur la vulnérabilité de l’art et son importance dans nos vies. » Télérama

« Ce n’est ni un film de fiction, ni un documentaire, mais un ovni cinématographique rafraîchissant de par son originalité. » L’Express

 

Alexandre Sokourov à propos de son film

Que serait Paris sans le Louvre ou la Russie sans l’Hermitage, trésors nationaux incontournables? Imaginons une arche en mer, avec des personnes à bord ainsi que des grandes œuvres d’art – livres, tableaux, œuvres musicales, sculptures, enregistrements audio ou vidéo, et plus encore. Mais l’Arche ne tient pas, des fissures apparaissent. Qu’allons nous sauver prioritairement ? Les vies humaines ? Ou les preuves irremplaçables de notre passé ? FRANCOFONIA, titre du film, est à la fois un chant du cygne pour un monde voué à la perdition et un coup de chapeau à l’esprit et au courage humain.

 

Organisé par l’Institut Pierre Werner

en coopération avec le Ciné Utopia

deutsch - contact - mentions légales